Biographie

Luc Brewaeys (Mortsel, 1959 – Anvers, 2015) étudiait la composition avec André LAPORTE à Bruxelles, Franco DONATONI à Sienne (Italie) et Brian FERNEYHOUGH à Darmstadt (Allemagne). De 1980 à 84 il fréquentait régulièrement Iannis XENAKIS à Paris (France). Il était également chef d’orchestre, pianiste et ingénieur de son à la VRT (Radio & Télévision Flamande).

Il obtenait plusieurs prix et distinctions : le 3ème Prix du Concours Européen pour jeunes compositeurs pour “.., e poi c’era…” Symphony n° 1 (Amsterdam, 1985); le 1er Prix dans la catégorie de jeunes compositeurs de la Tribune internationale des Compositeurs de l’UNESCO pour la même oeuvre (Paris, 1986); le “Prix de Musique Contemporaine du Québec” pour son oeuvre entière (Montréal, 1988); le 1er Prix du Concours pour Compositeurs Européens des Rencontres Internationales de Musique Contemporaine de Metz (F) pour “Komm! Hebe dich…” Symphonie n° 2 (1988); le Prix pour Musique de la Communauté Flamande (1989); le Prix SABAM (1990); le 1er Prix “Premio Musicale Città di Trieste” pour la composition symphonique pour “Symphony n° 3 : Hommage” (1991).

En 1996 la Presse Musicale Belge lui décernait deux Prix pour l’enregistrement de l’ensemble de son oeuvre symphonique par l’Orchestre Royal Philharmonique de Flandres dirigé par Arturo Tamayo, qui a dirigé la plupart de sa musique. En 1999 il recevait le Prix de la Culture “Blanlin-Evrart” de l’Université Catholique de Louvain pour l’ensemble de son oeuvre.

Luc Brewaeys était “compositeur en résidence” du Centre Culturel International deSingel pendant la saison 88-89, et “compositeur en résidence” à la 4ème Semaine de Musique Contemporaine au Conservatoire de Gand en février 89. De 1991 à 92 Luc Brewaeys était “compositeur en résidence” de la ville de Saint-Nazaire (France) pour la composition de “Kientzyphonie” (Symphony n° 4) pour Daniel Kientzy aux saxophones et grand orchestre d’harmonie. En février et décembre 1998 il donnait des Masterclasses en Composition et en Direction à l’Université d’ Aveiro (P). De 1998 à 2000 Luc Brewaeys était professeur de composition au Conservatoire de Gand.

En avril 2001 il était compositeur en résidence de l’ensemble “I Fiamminghi” et également au 1er Festival “Dicht bij huis” (près de chez soi) à Tilburg (Pays-Bas), pendant lequel 11 de ses oeuvres étaient interprétées (certaines avec le compositeur comme chef ou au piano).

Il était “Compositeur en résidence” à BOZAR (le “Palais des Beaux Arts”) à Bruxelles durant la saison 2003-2004, il était également un des compositeurs mis en vedette lors de l’édition 2004 du Festival Ars Musica (Bruxelles). Il était le compositeur central de l’édition 2007 du festival “November Music”, à l’occasion de laquelle “Talisker” a été repris et sa “Symphony n° 7” a été jouée deux fois.

En décembre 2008 Luc Brewaeys est élu membre de l’Academie Royale Flamande de Belgique des Sciences et de Beaux-Arts.

En février-mars 2009, il était en résidence à Montréal où il donnait des Masterclasses à la McGill University, à l’Université de Montréal et au Conservatoire. En septembre 2009 il était invité par le Cantus Ansambl à Zagreb pour des workshops et pour une exécution de “Cardhu” dans le cadre du Re:new music project, une initiative d’ensembles et de sociétés de compositeurs en Europe. En octobre 2009 il a été nommé professeur invité de composition au Conservatoire de Rotterdam (Pays-Bas).

En 2013, Klara, la radio classique de la VRT, lui décernait le prix “musicien de l’année”.

Luc Brewaeys reçevait beaucoup de commandes en Belgique et ailleurs. Son catalogue inclut notamment  huit Symphonies, deux Quatuors à Cordes, de la musique de chambre et des pièces solistes, des oeuvres électro-acoustiques (& mixtes), un opéra de chambre “Antigone”, un opéra “L’uomo dal fiore in bocca”. Sa musique peut être décrite comme du ” symphonique spectral” avec des accents lyriques (tout spécialement dans les oeuvres plus récentes).

De 2002 à 2005, il recomposa sur commande du Antwerp Symphony Orchestra les deux livres complets des “Préludes” de Claude Debussy pour orchestre.

En février 2007 son premier opéra (d’après “L’uomo dal fiore in bocca” de Pirandello), une commande de l’Opéra national belge “La Monnaie”, reçevait sa première très acclamée à Bruxelles.

Pendant les saisons 2012-2013 et 2013-2014 le Royal Concertgebouw Orchestra Amsterdam programmait “Along the Shores of Lorn” et le “6th Symphony” et donna une commande pour une nouvelle oeuvre : “…sciolto nel fore universale del vuoto…” Dans la même période I Solisti del Vento et le Collegium Vocale (Philippe Herreweghe) donnaient une commande pour une oeuvre “Sonnets to sundry Notes of music” pour vents et choeur mixte.

Pour cause de maladie grave Luc n’était plus capable des finir ces oeuvres. Il décédait le 18 décembre 2015. Luc avait 56 ans.